Vampire Knight RPG
Vous êtes la/la bienvenu(e) sur ce forum RPG dédié au Manga "Vampire Knight" de la célèbre Mangaka : Hino Matsuri et qui s'en inspire.

Il reste beaucoup de personnages de la série qui sont à prendre, les personnages inventés sont les bienvenus également !

N'hésitez pas à consulter notre liste de prédéfinis !



Bienvenue dans cette école avec deux classes totalement différentes.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 rima et ses fanfics et autre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: rima et ses fanfics et autre    Dim 21 Aoû - 23:56

Une ruelle sombre, des déchets partout dans celle-ci, rien d’inhabituel, puis en regardant plus loin on peut y apercevoir une jeune femme allongée couverte de sang et de coups divers, elle semble inconsciente. Non loin de la une grande rue avec plein de passant et aucun ne la remarque. Quelques minutes passent, puis un homme apparait, la jeune femme ouvre les yeux et ne voit qu’une silhouette floue, puis de nouveau rien…

Le bruit d’une voiture, un souffle sur la joue et un visage, de longs cheveux noirs tombent sur son visage, elle se réveille reste dans la position où elle a été placée et regarde le jeune homme au dessus d’elle, il s’est assoupi, la jeune femme tourne la tête et regarde autour d’elle. Une limousine, un chauffeur et des vitres teintées, rien d’autre aux alentours. Elle se faufile et se redresse avec beaucoup de mal, quelques cris de douleur s’échappent, l’homme assis à ses cotés se réveille, il la regarde, l’embrasse et de manière étrange, elle ne semble pas surprise, elle continue et prolonge même celui-ci comme si c’était naturel, que cet homme avait toujours été présent dans sa vie. Des minutes s’écoulèrent avant que le baiser prenne fin, puis les paroles suivantes arrivèrent dans la danse :

-tu te souviens de moi j’espère !

Elle fut surprise, prit la main de l’homme, la mit ensuite sur son visage :

-bien sur que je me souviens voyons !

Elle tente de se souvenir mais rien de viens, le néant. Le jeune homme l’embrasse avant de descendre mettant au même moment ses lunettes sur son visage. La voiture continue son avancée puis le chauffeur se met à parler :

-comment allez vous aujourd’hui madame ? Le jeune maitre est en pleine forme ! A croire que la célébrité rend heureux !

-oui en effet, mais excusez-moi qui suis-je ? Je ne me souviens de rien du tout !

-hum…. ‘quelques minutes passèrent avant qu’il ne reprenne’ Alors vous ne vous souvenez même pas de monsieur votre mari ? ni de votre rôle ? ou encore de votre rang dans cette société ?

-… de rien du tout, que voulez vous dire par rang dans la société ? ou rôle ? et cet homme est mon mari ?

L’homme de main ne dit alors mot, des bruits de portails se firent entendre, puis la voiture avança encore, le chauffeur sorti et ouvrit à la demoiselle :

-Madame Matsuo après vous !

*Matsuo, c’est un nom bien étrange *

De long cheveux tombèrent lorsque la charmante créature se leva, de longues jambes fines, une taille fine et une silhouette mince, un visage angélique, une charmante personne. Le chauffeur l’aida à se lever, les blessures avaient disparue de cette peau d’un blanc immaculé.
La demeure qui se dressait devant elle était magnifique, dans un style totalement différent de ce qu’elle pensait mais elle était heureuse de découvrir qui elle était vraiment. L’avancée vers cette demeure se fit doucement, et dans le calme, environ une quinzaine de servantes sortirent pour accueillir cette demoiselle, chacune s’inclina à son passage, elle regarda chacune d’elle et dis alors :

-ne me regardez pas ainsi, avancez vous aussi et ne vous inclinez pas à mon passage je ne suis pas différente de vous tous…

-mais madame…

-non pas de madame, de toute manière je ne me souviens même plus de qui je suis !

Elle avança, fit un tour et trouva la chambre où elle éplucha chacun des objets de celle-ci, puis les photos, chacune avec et homme, puis un détail qui attira l’attention : octobre 1856 ! Comment cela est il possible que la jeune femme puisse figurer sur une photo datant d’il y a environ 150 ans, alors qu’elle parait tout juste en avoir 20… Elle descendit alors et demanda :

- que suis-je, pourquoi je suis sur cette photo ? quel âge ai-je ? suis-je humaine ? expliquez moi !

Personne de lui répondit, tout le monde parti de la pièce et la laissèrent seule, une porte claqua soudain c’était le jeune homme de tout à l’heure qui était revenu, elle fonça vers lui et répéta alors ses paroles :

- que suis-je, pourquoi je suis sur cette photo ? quel âge ai-je ? suis-je humaine ? expliquez moi !

Il l’embrassa de nouveau et la prit dans ses bras ne laissant pas le choix à celle-ci, il la regarda tendrement et monta vers la chambre, la jeta sur le lit avant de se mettre à 4 pattes au dessus d’elle :

- tu ne te souviens vraiment de rien… c’est vraiment très embêtant… Car demain c’est notre « mariage » ! Tu es Meyko Matsuo, ma femme mais aussi la plus importante des créature de ce monde ! Tu n’es tout simplement plus humaine depuis cette photo que tu as pu voir ce soir là je t’ai emmenée avec moi, avec ton accord bien sur ! ha ! l’amour t’as fait faire bien des choses, mais cette fois ci tu m’as suivie comme tu l’avais fait lorsque tu étais petite, personne ne voulait que tu m’approche car je suis de ce genre, le genre à être terrifiant si je le veux mais aussi doux si on me le demande, enfin si tu me le demande, car personne d’autre au monde n’a le droit de me voir dans un tel état de faiblesse !

Elle le regarda, sans rien dire avec un regard terrifié et un air angoisser et lui demanda alors :

- et toi qui es tu ? mon mari ? mais quel est ton nom ?


- Michio Matsuo ton mari depuis environ 150 ans mais nous sommes obligés de nous remarier à chaque fois sous un nom différent pour nous fondre dans la foule, je suis aujourd’hui chanteur depuis environ 5 ans , mais il y a quelques années encore je n’étais qu’un inconnu de la foule qui dirigeait une entreprise d’import export du textile, et cette manœuvre pour échapper à l’attention de la population humaine dure depuis environ 150 ans, le seul moyen de ne pas être persécuté et de pourvoir vivre heureux à notre manière ! Tu es de ce genre comme moi, aujourd’hui tu es une modèle pour de grand couturier !… « il laissa quelques minutes avant de reprendre, ses yeux devinrent rouge sang » tu es tout simplement comme moi depuis le jour où je t’ai offert la vie éternelle !

Il l’attrapa et la mordit dans le coup laissant le sang couler à flot, le jeune femme se rendit compte qu’elle avait en fait rien oublier mais qu’elle s’était enfuie afin d’oublier tout cela, elle se souvint alors de tout ce qu’elle avait fait pour fuir de cet endroit qui la retenait depuis plus d’un siècle, elle se laissa mordre sans rien dire et regarda l’homme :

La raison de cette fuite : le raz le bol de cette vie sans fin, de cette manière de vivre cachée à cause d’une différence, d’être un peu comme dans une cage à ne vivre que la nuit, et à ne rien pouvoir faire sans devoir demander à son « mari », elle avait décidé de mettre fin à ses jours pour stopper cette éternité sans fin… Elle se demanda si elle n’avait pas mieux fait de rester avec ses parents à cette époque là, mais elle ne chercha plus à comprendre et finie sa vie assise devant une fenêtre exposée aux rayons du soleil, le lendemain il ne resta plus que de la poussière à sa place et un mot :

L’éternité heureuse n’est qu’un rêve éphémère !


voici ma première fanfic mise sur ce forum ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: rima et ses fanfics et autre    Dim 21 Aoû - 23:58

Me and Me what do you think ?

Cher journal, aujourd’hui tout as changé autour de moi, enfin il n’y a pas qu’autour, je ne sais même pas pourquoi je perd du temps à écrire sur un misérable bout de papier mais je le fais… j’ai bien changé depuis la dernière fois que j’ai griffonné sur ces pages blanches, je suis toujours avec mes longs cheveux noirs bouclés sur le bout, mes yeux noisettes n’ont pas changés j’ai toujours ce regard un pue triste et mélancolique du passé, ensuite mes mensurations et bien évitons d’en parler, j’ai bien changé sur ce point là… Bon j’en parle quand même j’ai beaucoup de poitrine, et aussi la taille fine pour couronner le tout ce qui veux dire qu’on voit bien mes formes pour être franche… Ensuite il y a ma taille je fais environ 1m80 facilement, enfin je crois, quand je me compare à un gamin de 15 ans je fais une tête et demi de plus que lui environ…

Pour passer du coq à l’âne, je fais maintenant des choix dans mes vêtements, je dois dire que cela à pas mal changer, je suis passée du pull XXL à la taille qui me conviens enfin… Je met maintenant des vêtements féminins, quand je me revois avant cela me fais une drôle de sensation, celle de ne plus du tout être la même à vrai dire… Je met des haut serrés, un petit haut léopard à manches longues, ensuite au dessus de celui-ci je met une sorte de soutien gorge en cuir noir assez pratique pour que mes seins ne ballottent pas trop lors des combats… Je met aussi un short noir relié par des sangles au bas de pantalon, enfin pour être plus précise se sont les jambes de pantalon, laissant ainsi apparaitre mes cuisses d’environ 25 centimètres. J’ai donc dis adieu à cette pudeur horrible qui me gâchait la vie étant plus jeune. Cela n’est pas plus mal, ensuite il y mes chaussures pour finir le tout, ce ne sont pas de simples chaussures sans intérêts, ce sont aussi mes ATS, les roues sont intégrée à la chaussure et je m’en sers quand bon me semble, ce sont des bottes style rangers noires elles aussi, les lacets sont assez longs vu que celles-ci montent jusqu’au mi mollet…

Que dire de plus que tout cela sur mon physique… Je ne vois pas alors je vais donc décrire ma personnalité selon les différents avis que j’en ai eu, mais aussi mon propre avis… Qui n’est pas forcement le bon, enfin c’est aussi ce que je pense…

Commençons par les avis des autres, je suis sois disant quelqu’un qui ne désire qu’une chose : protéger le Kansai, je dois dire que ce n’est pas faux, après tout c’est là d’où je viens et je vis alors bon. Ensuite on dis de moi que je m’énerve peu et que je suis assez franche, je ne peux donner mon avis sur cela car à vrai dire je n’en sais fichtre rien… c’est étrange d’ailleurs. Il ya aussi des rumeurs qui courent sur un fait qui me est assez hilarant en lui-même : moi amoureuse de mon chef, vous pensez vraiment ça ? Je dois dire que je l’admire beaucoup et que je ne veux qu’une chose le rendre heureux er tout faire pour qu’il soit aussi en paix que personne ne l’ennui… Alors si c’est cela aimer quelqu’un c’est que je dois l’être, mais je ne suis pas vraiment douée avec tout cela… Les avis sont très nombreux je trouve alors je vais faire un bref résumé de tout cela :

Sensible, amoureuse, protectrice, calme, sage, excentrique, généreuse, franche, fière, dévouée à mes propres convictions et à celle de Yoshi( mon supérieur, enfin si on peux dire ça comme ça), discrète, motivée par ce que je fais, ensuite je suis parfois aussi faignante… Je ne trouve rien d’autre à dire mis à part que dans tout cela je reste une femme, j’aime donc les vêtements, les bijoux même si je n’ai pas le luxe d’en porter souvent, et il me reste aussi une autre passion plus masculine : la moto, j’ai eu ce petit trésor il y a environ 3 ans et je ne le regrette pas c’est un peu comme mon enfant, le premier qui la touche je le démonte c’est compris ?

When a long story begin…

Mon cher journal voici bien longtemps que je n’avais pas réécris sur ces jolies pages blanches attachées les unes autres, je ne sais pas pourquoi mais il n’y a que lorsque je suis triste que j’ai envie d’écrire c’est assez idiot à croire que je suis restée une gamine malgré le temps qui a passé… Une nouvelle grave est arrivée aujourd’hui, et en regardant dans ce journal j’ai constaté que je n’avais encore écris toute mon histoire sur ces pages, ce serait bien que je le fasse alors je vais m’y mettre de suite, malgré la confusion de mon esprit.

Je suis née ici à Osaka parmi une famille charmante, je suis l’ainée de la famille j’ai 2 sœurs et aucun frère, enfin à ce que je sache je ne suis pas à la place de mes parents, ceux-ci sont de grands actionnaires et ma mère gère une boutique de vêtements dans les galeries marchandes de Osaka enfin pour être plus précise du parc d’Osaka. Mon père quand à lui est patron d’une grande entreprise, ma sœur à ce jour est encore étudiante à Osaka, elle me ressemble un peu. Mon enfance n’a rien eu de bien marquant, j’ai eu une enfance paisible entourée de gens plus sympathiques les uns que les autres.

Mon adolescence quant à elle a été un peu plus mouvementé, j’ai commencer à me mettre aux ATS et c’est à cause de mes virée nocturne en ATS que je me suis fait virer de chez moi, mais je n’ai en aucun cas de regrets vis-à-vis de cela, car j’ai pu y rencontrer des gens formidables et attachants, le premier rider que j’ai connu n’est autre que Yoshitsune, il était déjà rider depuis un sacré moment quand je l’ai rencontré, c’est assez étrange mais quand j’y repense maintenant j’ai l’impression de toujours l’avoir connu et que ma vie à pris un vrai sens quand je l’ai rejoins dans le monde de la nuit, j’éprouve une certaine admiration pour lui, il à souvent été la pour moi lorsque tout allait de travers, c’est aussi lui qui m’a accueillie lorsque que je me suis fais virer de chez moi… Il est assez sympathique et ‘dispose’ d’un humour particulier mais c’est un type bien… J’ai vécu pas mal d’aventures à ses cotés mais la première reste la plus marquante…

Je me trouvais sur un pont dans un par et je me suis fais embeter en quelques sortes par un petit groupe de rider je venais à peine de me mettre aux air trecks, j’ai donc commencer à me faire battre malgré le fait que je me défendais de toute mes forces… et c’est la qu’il est apparut seul dans cette nuit noire, il vint alors défaire les mains des malfrats qui me tenait à leur guise et ma emporter lui aussi contre mon grès, je me suis évanouie de fatigue dans ses bras, alors il est resté dehors et lorsque je me suis réveillée, j’étais la tête sur ces genoux à regarder où je me trouvais, celui-ci c’est mis à me sourire quand j’ai regardé vers lui et ses premières paroles ont été les plus gentilles que j’avais jamais entendu mais aussi les plus étranges :

-J’espère que tu vas bien jeune fille, je dois dire que tu as un beau physique…

Je ne su quoi répondre et sans m’en rendre compte je lui avais mis une gifle, puis j’ai dis d’une voix assez étrange :

- Merci… Pour m’avoir secouru mais aussi de m’avoir aider sans y etre obliger, par contre je ne comprend pas pourquoi vous m’avez admiré lorsque je dormais…

Il fut franc et répondu d’un air plus qu’amusé…

-Je ne t’ai pas admiré je n’ai fais que le remarquer, je n’y peux rien si tu es une femme et que tu as de beaux atouts que tu ne peu en aucun cas cacher aux yeux des hommes, enfin surtout pas les miens.. .

Je fus surprise et à la fois enchantée par ce qu’il venait de me dire, cela me plaisait beaucoup toute cette franchise et bonté, je n’ai rien trouver d’autre à faire que je rester à ses cotés et l’aider à défendre le Kansai, chose que j’ai fais sans le regretter jusqu’à aujourd’hui, même si je suis fière d’accomplir mon devoir…

Je vais donc expliquer les événements dans l’ordre, il y a peu de temps j’ai appris qu’il y avait un jeune homme qui cherche à devenir le ‘roi du ciel’, un certains ikki minami… J’ai reçu l’ordre d’aider sa team, et aussi de les laisser venir à Osaka, mais de leur faire comprendre qu’ils étaient bien sur tolérés… c’est à cause de ce groupe qu’aujourd’hui il n’est plus là pour me sourire, je me demande ce qu’il se serait passer si nous ne nous étions pas mêler de cette histoire, Je ne peux pas dire qu’il ne serait pas mort… Je parle de lui, cette personne qui m’est vraiment chère, c’est la pire des choses qui pouvait arriver… Pour résumé, j’ai maintenant une jambe en moins et aussi perdu Yoshitsune dans la bataille, et donner ainsi ses précieux régalias à Ikki…


manga: air gear
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: rima et ses fanfics et autre    Dim 21 Aoû - 23:59

Benkei a grandi dans une famille normale sans problème apparent, elle est la fille d’une vendeuse et d’un militaire, petite elle passait beaucoup de temps avec son père lorsque celui-ci rentrait de mission, elle ne le voyait que rarement mais préférait de loin passer du temps avec lui qu’avec sa mère qui lui paraissait si sévère. Elle a une sœur plus jeune qu’elle de 3 ans, elles passaient beaucoup de temps à jouer ensemble quand Benkei vivait encore chez ses parents, c’est vers ses 17 ans qu’elle prit son envol, ses parents lui avaient offert sa première paire d’ATS, elle décida alors d’aller à Tokyo pour mieux apprendre à s’en servir et voir plus de monde portant ses drôles de rollers à moteur. Elle prit alors un appartement et s’installa dans la baie de Tokyo, elle y rencontra une drôle de jeune fille aux cheveux roses et se lia d’amitié avec cette dernière, celle-ci avait un frère un peu plus grand qu’elle de taille, ils faisait tout deux route ensemble jusqu’au jour où cette route se sépara et Benkei décida de suivre la jeune fille, c’est ainsi qu’elle fit la rencontre de Yoshi et resta aux cotés de lui, elle reparti alors dans le Kansai mais n’oublia pas les 2 années passées à Tokyo, elle rencontra ensuite un drôle d’animal, le corbeau celui-ci apparut aussi vite qu’il disparut, Benkei l’aida quelques peu, mais celui-ci fit une chute irréparable, ce n’est que 2 ans plus tard que Benkei reprit alors la voie des ATS et du nightmare. Elle reprend alors cette route dans le Kansai qu’elle aime tant, plus précisément à Osaka, sa ville natale.

Now:

La ville est calme, le vent souffle et rien de perturbant n’arrive dans cette ville, une seule chose perturbe le calme du Kansai… Le bruit d’un moto au loin se fait sentir, une jolie moto au moteur gonfler à bloc, une jeune femme avec des lunettes de soleil et les cheveux au vent la chevauche, elle crie de toute part: ’yahoooooooo!!!’ La raison personne ne le sait à part elle, elle est vêtue de noir et s’amuse à dégommer les poubelles au passage, elle arrête alors le moteur en plein milieu de la ville, elle se situe juste devant une sorte de grand building, elle regarde alors celui-ci et se met à sourire et dis :

- enfin de retour à Osaka ca fais plaisir, cela doit bien faire 4 ans que je n’ai pas eu le plaisir de rider dans cette ville, je vais tout de suite tester un truc que je n’ai encore jamais pu faire…

Le ciel étant dégagé, et aucun nuage à l’horizon, c’est un temps parfait pour une petite escalade en ATS, elle poussa alors un petit soupir et commença alors à gravir le building en face d’elle comme ça sans faire de rond ni rien juste en utilisant la pression de ses moteurs et de ses ATS, elle remarqua alors le badge d’une team installée ici au Kansai, elle avait vraiment envie de les connaitre et décida alors de partir à leur recherche afin de leur demander vivement de l’acceptée parmi leur rang, elle alla alors jusqu’en haut de la tour avant de s’écrier:

-Heaven ghost tenez vous prêt me voilà! Je vais vous montrer ce qu’est une vraie fille du Kansai et aussi la vraie nature de cette partie du pays!!

Sur ces mots elle s’élança alors dans les airs et partie, alors à la recherche de cette team aux allures plus qu’intéressante à ses yeux, les cheveux au vent et le sourire aux lèvres…

Test rp:

Une ville pleine de voiture, une route et une moto, voilà le paysage qui se dessine dans le périf de Tokyo, Une jeune femme sur une moto cheveux au vent sous la pluie avec une autre jeune fille derrière elle, sa propre sœur, sortie de l’hôpital quelques semaines auparavant, elle avait subit de multiples opérations pour une maladie assez gênante, mais cette fois la maladie était belle est bien guérie, Benkei voulut alors profiter d’un peu de temps avec sa chère petite sœur, elles s’amusait alors toutes deux comme des folles, Benkei vit alors un rider passer devant elle à toute vitesse et ne put s’empêcher de vouloir le suivre, sa sœur rigola et lui demanda d’arrêter car jamais elle ne pourrais le rattraper en vue de la vitesse de la moto comparée à la vitesse du rider. Benkei écouta alors sa sœur et alla la redéposer chez ses parents, elle passa alors la nuit avec sa famille, cela faisait si longtemps… Son père était alors à la retraite, et sa mère n’en était pas loin, elle rigola toute la soirée, enfin jusqu’à ce qu’elle reçoive ce message de l’un de ses amis rider:

- Viens vite j’ai quelques problèmes avec une bande de malade, je dois me cacher sinon ils vont me faire la peau!

La jeune femme quitta alors la maison familiale sans aucune explication, ne laissant derrière elle qu’un partie de ses affaires, elle prit alors la moto et fonça celui-ci se trouvait à Tokyo, peut importe le temps qu’il faillait pour y arriver, elle devait faire vite car l’un de ses protégés était en danger, elle prit alors le téléphone et appela celui-ci et lui dis alors:

- Bon t’es où dans Tokyo pour que je te retrouve plus facilement, car je sais pas si t’es au courant mais c’est grand Tokyo, je veux bien t’aider mais ne me fais pas ce coup la trop souvent s’il te plait car je ne serait pas la à chaque coup!!

Elle entendit la réponse et se dépêcha d’y filer, elle arriva au niveau d’n pont et sauta par-dessus avec la moto, elle freina et atterrie alors devant 5 riders armés jusqu’au dents, derrière elle se trouvait un jeune homme brun aux yeux verts, il était grand et mince avec un petit air de Bad boy, elle se mit à lui sourire et descendit alors de sa moto et lui dis:

- Tu ose m’appeler pour ca? Mais je t’ai appris quoi moi depuis des mois? Hein tu peux me le dire?

- Désolé mais là je les trouve trop nombreux pour moi, et puis je ne me sens pas encore près pour me battre sur mes ATS!

Benkei n’écouta pas une seconde de plus, elle regarda les riders qu’elle avait en face d’elle et fit signe à ceux-ci d’avancer vers elle, une sorte de défit à la manière de Benkei, elle rigola et avança vers le pont et sauta sur celui-ci, elle prit au passage une sorte de barre de métal sur sa moto, les riders suivirent la jeune femme, elle avançait lentement pour ne pas les semer, car elle avait déjà analyser la situation il y avait trois rang F et deux Rang E, rien d’insurmontable la dedans, mis à par le nombre… Il fallait en premier cas les perdre pour les prendre un par un dans des petites ruelles, Benkei essaya cette technique, le premier rider qu’elle attrapa fut un rang F, elle ricana quand elle vit que celui-ci se planta tout seul dans un mur, elle continua sa course et décida alors d’aller sur l’autoroute pour dire de changer un peu d’air, elle fit quelques Zig Zag entre les voiture et en sema un de plus, toujours un rang F, elle regarda alors derrière elle et vus qu’un des rang E la suivait de prêt, elle lui sourie et lui dis alors:

- Tu veux jouer avec moi? Alors suis moi mon choux!

Elle sauta alors du pont laissant le dernier rang F sur le pont, les deux rang E suivait toujours, mais ce n’était pas grave, tout fonctionnait comme prévu il ne restait plus qu’à emmener ses deux là dans un endroit qu’il ne connaissait pas encore, le cube… Elle se déplaça de plus en plus vite et arriva à l’Under colisée, elle se mit à sourire car cela lui rappelait tant de souvenirs, un bon nombre de combats qu’elle avait pu mener ici par le passé… Mais aussi de jolies rencontre…. Elle posa donc le pied dans l’un des nombreux tunnels de l’Under colisée, les deux riders la suivait toujours, mais le bruit d’un des ATS des rang E s’arrêta, Benkei décida donc de rester sur place et d’attendre le premier des riders de rang E. Celui-ci arriva avec une barre de fer entre les mains, Benkei attrapa celle-ci mais tomba à la renverse car le rider n’avait pas arrêter sa course pour autant, et elle ne s’y attendait pas a vrai dire. Elle regarda alors le rider et se mit a rire car vu la tête de celui-ci, on se doutais bien que celui-ci pensait déjà avoir gagner… Elle se mit à rire et lui dit alors:

- tu veux vraiment jouer avec Bishamonten de naniwa? Tu sais ce que tu en cours n’Est-ce pas?

Elle le regarda, rigola et se releva en même temps que ces paroles, le rider fit quelques mètres en arrière en entendant les paroles, celui-ci se mit à genou et lui dit alors:

- Désolée… Je ne savais pas qui vous étiez, je suis fan de vous depuis si longtemps…

Elle rigola de plus belle avança et posa alors sa main sur la tète et partie à la rencontre de l’autre rider, celui-ci étant resté à l’entrée de l’Under colisée, il regarda alors Benkei et lui lança un défit:

- Si tu es vraiment celle que tu le dis, faisons la course mamie! Si tu gagne on vous fiche la paix! Mais si tu perds tu te la ferme et on va te pourrir la vie!

- Si ca te plait mon mignon on fais le pari plus il y a de défit plus ça me plait, j’aimerai juste savoir une chose c’est quoi ton projet d’avenir? Parce que c’est naze ce que vous faites, cinq contre un c’est n’importe quoi! On va faire une chose le signal de départ c’est ton pote qui va le donner! Le tour de la ville en moins de 40minutes le dernier arriver à perdu et interdit de passer par le milieu de la ville car il faut au minimum 35 minutes pour faire le tour de cette ville…

Elle le regarda droit dans les yeux et attendit alors le signal de départ, et quand celui-ci arriva elle fonça directement sans chercher à savoir, elle jeta alors la barre de fer qu’elle avait prit au tout début de cette histoire. Benkei avait beaucoup de mal à avancer assez vite, la petite chute de tout à l’heure avait porter ses fruits, elle avait mal au bassin, l’autoroute est le moyen le plus sur d’arriver à faire le tour de la ville sans le moindre problème, enfin pas vraiment vu qu’il faut faire du slalom entre les voitures. Benkei continua tout de même son avancée sur l’autoroute elle rider entre les voitures et parfois elle sautait au dessus de celle-ci. Elle avait le sourire aux lèvres et aussi le sentiment de redevenir une grande gamine, le fait de faire la course, comme des enfants en train de jouer à chat ou pour voir lequel des deux enfants serait le plus rapide, elle rigola alors de bon cœur et continua tout de même la course oubliant alors sa douleur à la jambe, elle ne savait pas si le présumé rang E en était vraiment un. Elle ne chercha pas à savoir mais regarda un peu l’heure qu’il était, elle s’aperçut alors qu’il ne lui restait plus que 15 minutes avant que les 35 minutes nécessaires ne soit passées. Elle avança encore plus vite mettant alors en route des accélérations plus puissantes les unes que les autres, elle se mit à rire à chaque accélération, une joue de vivre qu’elle n’avait pas montrer depuis si longtemps, encore une fois elle était mêlée à une affaire qui ne la regardait pas vraiment mais bon peu importe, c’était amusant et c’est la le plus important après tout.

Le temps était des plus beau pour une nuit d’automne, le ciel dégagé, le climat assez tempéré, rien de mieux pour faire une belle balade nocturne sur l’autoroute, Benkei allait tellement vite qu’elle doublait les voitures devant elle, soit en sautant par-dessus soit en ridant entre elles. Elle arriva alors bientôt à la décharge, un endroit assez roche de l’Under colisée, et aussi un passage obligatoire pour y arriver, elle regarda alors si l’autre rider n’était pas dans les parages, mais rien à l’horizon, elle regarda de plus belle mais rien du tout, même pas un bruit d’ATS, elle continua à avancer parmi les détritus en passant au dessus de ceux-ci. La course folle touchait bientôt à sa fin mais le plaisir de rider de la jeune femme ne faisait que s’accroitre à chaque fois qu’elle faisait un combat ou encore une course… Une gamine dans un corps d’adulte…. Elle entendit alors le bruit d’ATS son adversaire se trouvait devant elle, ce n’était donc pas un rang E comme elle le pensait, elle se dit alors:

« fini de jouer on va passer aux choses sérieuses, hors de question que je serve d’esclave à ses débiles de première ».

Elle fonça de plus belle et passa juste à coté de ce rider, et lui fit un sourire accompagner d’une grimace au passage et lui lança alors avec une voix moqueuse et plus qu’enfantine:

- aller ne soit pas trop mauvais perdant, tu veux encore jouer dans un bac à sable reviens me voir, je suis du Kansai si tu veux me retrouver je t’attendrais toi et tout tes amis les nazes, venez nombreux surtout, sinon je vais être déçue, se serait dommage!

Elle regarda alors devant elle et sourie, lorsqu’elle arriva à l’Under colisée, elle se sentie alors soulagée d’avoir gagner, le rider qui avait été vaincu la regarda alors et lui jura alors de se venger et de venir s’attaquer à son Kansai, elle se mit alors à rire et appela alors son protégé, celui-ci arriva avec la moto, et vint alors s’asseoir à ses cotés, il lui tendit alors une canette de bière, ils s’appuyèrent tous deux sur la moto de Benkei et se métrèrent alors à rire tout les deux, Benkei brisa alors cette petite rigolade et dis alors:

- j’espère que la prochaine fois que tu m’appelleras ce sera pour m’inviter au restaurant car à chaque fois que tu m’appelle je sais très bien que tu as un problème et que c’est encore pour que je t’aide, Si tu continue comme ça je vais y laisser ma peau tu sais? T’es vraiment un crétin fini parfois t’es au courant!

-Benkei tu sais très bien que je ne suis pas doué sur mes ATS, et puis la tu oublie ta promesse de ne jamais laisser tomber ceux qui sont dans le besoin!

-Je sais très bien quelle sorte de promesse j’ai fait, tu n’as pas besoin de me le rappeler mais tu sais si tu n’es pas doué alors viens au Kansai on va t’apprendre nous, enfin si tu en as envie après c’est comme tu le souhaite mon choux!

Elle le regarda et en même temps se leva en lui tendant la main et lui souri en même temps, la lune se trouvait juste derrière elle à ce moment là comme pour l’illuminer telle une déesse apparaissant pour venir sauver les hommes et femmes dans le besoin, le rider lui attrapa la main et se leva avec l’aide de la belle, il fut en deux secondes devant elle, et assez proche d’elle pour la prendre entre ces bras ce qu’il fit, faisant au passage voler les cheveux de celle-ci tellement il avait été vite dans son geste, Benkei fut surprise et ne dit alors mot, laissant le jeune homme lui parler alors discrètement à l’oreille, lui glissant alors ces mots:

- tu sais je t’ai toujours admirer Benkei, tu as toujours été un modèle pour moi mais aujourd’hui j’ai pris conscience d’une tout autre chose, je t’aime et ceux depuis la première fois que je t’ai vu, peu importe quelle sera ta réponse cela ne changera pas les sentiment que j’ai envers toi! Je ne veux jamais qu’il t’arrive quoi que ce soit et si un jour tu as besoin de moi, je serai toujours la pour toi jusqu’à la fin de mon existence car je te dois beaucoup mais aussi car j’ai envie de faire du chemin à tes cotés.

Benkei rompit alors l’étreinte, se décalant d’au moins un mètre, elle mit alors ses mains dans le dos et se tourna vers la lune puis tendit sa main gauche vers la lune, elle écarta les doigts et referma ensuite sa main en la rapprochant alors d’elle et lui dit:

- ce n’est malheureusement pas réciproque mon cher, je ne peux pas te voir comme un amant j’en suis incapable tu es comme un protégé, je ne te considère pas comme plus, je ne peux pas lutter contre ce que je ressens ni te mentir car je suis et je serai toujours franche avec les gens, peu importe si ce sont des amis ou des ennemis, mon cœur n’appartient qu’à moi-même pour le moment et je ne pense pas que cela va passer si vite, j’ai perdu de vu la personne la plus chère à mon cœur, je ne compte pas la chercher, je veux juste vivre ma vie tranquillement sans le moindre soucis! Et en faisant ce que je fais le mieux, défendre!

Elle se retourna alors vers lui et passa juste à coté de lui les cheveux au vent et les larmes coulant sur ses joues, le fait d’avoir repenser au passé lui avait fait revenir de biens tristes sentiments qu’elle avait préféré enfouir au plus profond d’elle-même afin de ne plus avoir à en souffrir… Elle monta alors sur sa bécane et partie laissant derrière elle le jeune homme, celui-ci ne reprit alors jamais contact avec elle et changea, il se lia avec un groupe rider ayant pour but de dénicher les riders du Kansai afin de les exterminer et d’en prendre le contrôle…

Quelques mis plus tard…

Une journée d’hiver, la neige se faisait sentir avec les froid l’accompagnant, le ciel était gris, et la journée se faisait triste. Un lit, une couverture à moitié enlevée et une jeune femme avachie n’importe comment, les cheveux en bataille et les bras et jambes bien écartées, puis le son d’un réveil retentissant comme une alarme lorsqu’il y a le feu, une main lourd se pose alors dessus et ensuite un cri de stress du genre:

-aaaaaaaaaaaahhh! Je suis en retard!

Un pas de course du bon matin, une tenue de parfaite jeune femme et les escarpins qui vont avec, une grand jour pour Benkei, celui où sa mère lui présente un prétendant au titre de mari. Une robe noire arrivant au dessus du genou et des escarpins noirs eux aussi, la jeune femme se fit alors un chignon et se rendit alors chez ses parents, en arrivant sa mère lui fit alors en grand sourire et lui dis alors:

- tu es magnifique ainsi tu sais, ca te change de tes tenues plus qu’étrange et hors du commun ne ressemblant à rien!

La jeune femme en avait déjà assez entendue mais elle resta par respect pour sa mère, l’homme qu’elle devait lui présenter été déjà arriver, il était en train de boire le thé, la mère de Benkei lui présenta alors l’homme, mais la jeune femme n’écoutait pas un seul mot qui lui avait été dis, elle regarda alors sa mère et dis alors avec une franchise sans pareille:

- Je me fiche de toute cette mascarade, mari moi à qui tu veux mon cœur ne m’appartiens qu’à moi-même et je n’aime pas du tout de ce genre d’homme, je fais ce que bon me semble je n’ai plus 4 ans!

Elle enleva les escarpins et arracha aussi la robe, elle avait prévu cela depuis le début, elle était maintenant en short et en débardeur devant tout le monde, elle libéra alors ses long cheveux et sourit alors en mettant la paire d’ATS qu’elle avait amené dans son sac et dis alors à tout le monde:

- si tu veux vraiment me voir heureuse, laisse moi vivre ma vie comme je l’entend et ne t’en mêle pas! Je suis rideuse que ca te plaise ou non et que cela soit bien clair je fais ce que je veux car ma destiné m’appartiens!

Elle partie alors en trombe et laissa sa mère seule avec l’homme celui-ci tapa un scandale et trouva cela honteux de l’avoir mené en bateau pour n’avoir rien au final, ce que Benkei ne savait pas c’est que cet homme faisait parti intégrante des g-men, mais à vrai dire, elle s’en fichait bien! Elle se retrouva alors sur la plage et regarda le ciel, assise sur le sable couvert de neige, elle n’avait pas froid et en profita alors pour se relaxer un peu, mais cette relaxation fut un bref instant car des riders venaient d’arriver avec une belle surprise en plus de cela, le jeune homme qu’elle avait protégé par le passé lui parla alors, il se tenait debout devant elle:

- Tu vois j’ai bien changé et aujourd’hui je suis venue te mettre au défit avec un groupe, alors accepte celui-ci et ne me fuis pas comme tu l’as déjà fait par le passé!

La jeune femme se leva alors et le fit tomber au passage en lui faisant un chassé, elle se mit à rire et lui dit alors d’une voix assez provocante et sarcastique:

- Je ne me battrai pas contre toi et je me fiche bien de ce que tu as pu devenir, je n’ai qu’une seule chose à te dire, ne touche pas à mon Kansai ou tu le paieras de ta vie! Peu importe la personne qui sème le trouble ici, cette personne aura à faire à moi, je ne laisserai personne troubler cette air de paix même toi , je ne ferai aucune distinction!

Elle le regarda et ne pu alors s’empêcher de lui sourire, même lorsqu’elle est sérieuse et fâchée Benkei ne peut pas s’empêcher de sourire à tout vent, elle le regarda alors droit dans les yeux et se tourna alors brusquement vers les autres riders et leur décocha un sourire avec un grand «  bienvenue en enfer », le combat de Benkei ne prendra donc jamais de fin et continuera toujours tant qu’elle a quelque chose qui lui tiens à cœur…

Fin du test rp!!



benkei de air gear test pour un forum ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: rima et ses fanfics et autre    Lun 22 Aoû - 0:00

Dollz a vécu dans sa famille peu de temps car ses parents sont décédés une semaine après sa naissance elle fut alors placée dans un orphelinat car le reste de sa famille ne voulu en aucun cas d’elle. Dollz n’est autre qu’une nom de code que lui a donner un homme venu l’adoptée lorsqu’elle avait 4 ans, elle se souviens de son vrai prénom mais personne ne dois le savoir. Elle grandie alors à ses cotés mais cet homme n’était pas comme tous les autres, un voleur voila la différence avec les autres personnes de se monde. Il voyageait partout sur la planète et ne pensait qu’à une chose voler des trésors achetés sans droit de vente pour les restituer à l’endroit où ils devaient être, mais il n’y avais pas que ça cette fois sa cible se trouvait au japon il décida avant cela de rendre la jeune fille plus agile et plus forte afin que celle-ci puisse prendre la relève au cas ou il échouerai… Il emmena d’abord la fillette aux USA, ils n’étaient pas que deux, le voleur avait réussit à constituer une sorte de grande famille, il forma un cirque pour gagner un peu d’argent mais aussi pour ne pas se faire repérer, la jeune fille se fit entrainer et prit alors un numéro d’équilibriste dans le cirque afin d’elle aussi contribuer au bien être de la petite compagnie, Dollz n’avait que 10ans lorsqu’elle exécuta son premier numéro dans le cirque de l’homme qui l’avait adoptée. Il l’emmena ensuite en Russie où il avait un château assez ancien, certainement un de ses héritages multiples ou encore un des trésor volés, il entraina la jeune fille au combat et lui donna quelques techniques pour se défendre vu sont poids et sa taille… Elle avait 14 ans c’est le jour de ses 16 ans qu’il quitta la Russie en emmenant toute la petite troupe qu’il annonça à dollz qu’elle était la riche héritière d’une usine de développement des nouvelles technologies…
Elle prit alors la nouvelle mieux que prévue et ne porta pas attention à ses paroles et décida de le suivre peut importe sa destination, celui-ci ne lui fit qu’un sourire avant de la prendre entre ses bras et lui dire alors d’une voix qu’il n’avait encore jamais eu à son égard:

- je ne peux pas te garantir d’être toujours là pour t’aider alors ne t’accroche pas trop à moi ok?

Dollz releva la tête et ne dis alors plus rien elle avait les cheveux qui bougeait car l’été frappait alors et que le ventilateur était en marche, les larmes ne coulèrent pas mais elles étaient présentes dans le cœur de la jeune fille qui n’osa pas devant lui, l’homme qui l’avait sauvé lorsqu’elle n’avait que 4 ans.
Le japon paraissait de plus en plus net et le chef dis alors une chose qu’elle n’avait encore jamais entendu:

-mettez vos ATS on descend ici!

Elle regarda alors tout le monde, ils mettaient des sorte de rollers étrange avec juste deux grosses roues… C’est ça des ATS, elle demanda alors:

- C’est quoi ça?

Tout en montrant les ATS du doigt, dollz avait alors une tête dépitée et se demanda alors ce qu’il pouvait être passer par la tête de son sauveur pour vouloir se jeter a la mer en rollers, elle prit alors ses cheveux et les attacha avec un simple ruban qui pendouillait à son poignet et fronça les sourcils pour se mettre à crier mais elle n’eut pas le temps de faire ce crie. Le chef de cette grande famille l’attrapa au niveau de la taille et se jeta de l’avion avec la jeune fille, qui constata qu’elle n’était pas dans l’eau mais qu’elle flottait dans les airs… elle regarda alors l’homme qui la tenait et demanda :

- c’est encore un de tes tours de magie comme d’habitude lorsque l’on vole des œuvres d’art?

Elle regarda alors en face d’eux et se mis alors à s’écrier:

- Waouh c’est magnifique! Pourquoi ne m’avez-vous pas dis que ces machines existaient auparavant? Je veux essayer moi aussi!

Le maitre la regarda alors et lui dis de manière sèche et assez étrange:

- je te l’interdis, jamais tu ne dois te mettre à utiliser les ATS c’est beaucoup trop dangereux pour toi, et c’est un ordre on ne discute pas c’est comme ça et c’est tout!

-Pourquoi je n’aurais pas le droit de les utiliser alors que vous en possédez tous! Si c’est si dangereux que ça alors pourquoi devrais je rester de cotés cette fois? À quoi cela rime? Vous m’avez entrainé pour que je devienne plus forte que je vous suive et vous aide, j’ai mené déjà plusieurs missions seule alors en quoi cela est différent?

Le maitre ne répondit pas à son élève et resta bouche bée, il regarda juste devant lui avant de voir qu’un hélicoptère les suivait, il dit alors aux autres membres de la petite troupe:

-dispersion ils sont là tout le monde se retrouve à la planque comme d’habitude!
Le jeune maitre emmena la jeune fille dans la cachette les autres couvrait sa fuite car c’est lui le membres le plus important de celle-ci.


Le jour des 17 ans de Dollz le maitre lui offrit une paire d’ATS de débutant ne permettant pas de les suivre et il dit alors à la jeune fille avant qu’elle ne sorte les essayer:

- Dollz il faut que je te parle, je te les offre non pas pour que tu nous suive mais pour que tu choisisse ta propre voie, ce n’est pas à moi de choisir à ta place. Tu peux faire ce que tu veux avec mais tu ne pourras pas nous suivre avec, pas encore il te faudra beaucoup d’entrainement, sache que ça va être très dur si tu choisi cette voie ci car il n’y a pas de place pour les faibles et ceux qui baissent les bras. Ensuite, il faut que tu sache qu’i l n’y a pas que des gens comme nous qui utilise ce genre d’engins! Ils y a une organisation qui s’appelle les g-men ils sont pas pour anéantir ce que nous appelons le nightmare, c’est assez compliquer à t’expliquer en si peu de temps, mais en quelque sorte il y a des gens qui utilisent ses appareils et qui apprennent à rider sur ce que nous appelons des roads et cela se passe sous la forme d’un grand tournoi pour faire simple afin de devenir le roi de cette route! Alors maintenant que tu sais tout cela je te laisse le choix!

La jeune fille le regarda et eut pour seule réponse une esquisse de sourire avant de sortir en mettant les ATS à ses pieds et de lui dire en faisait des bonds sur les murs de la cachette et d’un bâtiment proche:

- vous croyez sérieusement que je ne sais pas m’en servir je me suis entrainée pendant des heure pendant que vous dormiez tous, alors mon choix et déjà fais je veux lier les deux, je suis déjà aller faire quelques courses sans votre avis et je trouve cette sensation m’envahir cela me libère encore plus que lorsque je vole les gens ou les musées, je vous montrerai à tous ce que je sais faire au prochain vol que nous ferons, et vos g-men je n’en ferai qu’une seule bouchée je vais m’amuser avec eux et cela va être magnifique à voir!

Elle grimpa sur le toit de la planque et avança un peu sifflant pour faire venir des personnes à elle. Un petit groupe de jeune, elle les regarda et se mit à sourire en voyant la tète des membres de sa famille, le maitre fut le dernier à arriver il regarda la jeune fille et compris alors qu’elle lui lançait un défit, il avait bien compris qu’au prochain coup elle serait la pour voir qui arriverai à voler l’objet en premier, cela dirait quel sera l’avenir de la jeune fille.

Ce n’est que quelques mois plus tard que le vol eut lieu, ce soir là il faisait nuit noir et la lune se cachait parmi les nuages, aucun reflet ne pouvait se faire dans les nombreux miroirs de la demeure du château où le casse aurait lieu, la jeune fille vêtue d’une tenue de soie noire et d’un petit short rouge s’avança alors devant son petit groupe, elle avait les cheveux au vent un seul geste de son bras lança alors l’opération, elle n’avait pas attaché ses cheveux et avait laisser le baladeur mp4 à la maison afin de ne pas être gênée lors de la mission car c’est son avenir qui était en jeu ce soir!
Elle ignorait aussi une chose c’est que cette maison est pleine de rider et de pièges en tout genre une vraie course d’obstacle autant pour elle que son maitre. Elle entra la première par la fenêtre du premier étage et ne fit aucun bruit elle entendit alors des bruit d’ATS venir vers elle, Dollz décida alors de grimper au plafond et de ne pas bouger avant de voir à qui elle avait à faire, cette personne lui était inconnue, elle se laissa tomber assommant alors la cible au passage, elle chuchota alors à ses coéquipiers: ‘nous ne sommes pas seuls ici alors gare à vous, ce ne sont pas les hommes de mon maitre’. Elle continua à avancer, la bâtisse était comme sur les plan alors il serait facile de trouver le vase qui appartient à une dynastie chinoise et non à se personnage gros et gras qui s’en est accaparer.
Elle entendit alors le bruit d’un métal flotter elle fit alors un bond en arrière le sol était piégé de différents pics qui sortait lorsque le poids d’un personne agissait sur une des dalles du parterre; Dollz sauta alors au dessus de se piège et avança, elle se demanda ce qu’elle trouverait ensuite, le trésor était à l’étage du dessus elle sortie alors pas la fenêtre au fond du long couloir où elle se trouvait et décida de gravir l’étage en montant sur le mur grâce à la poussée du moteur de ses ATS. Elle arriva enfin à la fenêtre de l’étage du dessus et fut surprise de voir son maitre faire usage de ses ATS pour se battre contre les riders inconnu, elle regarda alors le spectacle et se demanda si elle pouvait en faire de même… Elle cassa alors la vitre de la fenêtre et entra regardant alors son maitre et évitant les riders et le combat qu’il était en train de mener, elle lui fit une grimace au passage avant de se trouver face au maitre des lieux, cette fois c’était différent, il n’avait rien à voir avec les riders, il attendait en tenant le vase entre ses mains et dans l’autre il tenait un fusil afin de tirer sur le premier qui s’en prendrait à lui ou à son trésor. La jeune fille s’approcha de lui doucement et lui fit alors les yeux doux et dit alors calmement:

-s’il vous plait monsieur vous voulez bien être gentil avec moi?

Elle continua à avancer, c’est a se moment la que son tuteur entra dans la pièce et se fit tirer dessus à la place de dollz, la jeune fille poussa un cris d’effroi avant de se jeter sur sa cible et de retourner l’arme qu’il tenait en main contre lui, elle attrapa le vase et l’arme, elle pointa celle-ci sur le gros monsieur en face d’elle et décida de sortir de la pièce avant d’appeler de l’aide ce n’est que deux minutes plus tard que les autres arrivèrent et emmenèrent le maitre avec eux, elle sortie alors et dit:

- ne vous inquiétez pas je ne vais pas vous tuer, moi mes mains ne sont pas tachées de sang comme les votre, n’ayez crainte monsieur l’égoïste en chef votre heure n’est pas venue mais un jour la justice vous aura! Comme elle m’aura moi aussi un jour! Chacun verra son tour venir!

Elle partie alors en direction de la planque où elle se cachait avec sa famille, et arriva quelques 30 minutes après le coup de feu, elle regarda alors et vit son maitre allonger avec une tête fébrile et les mains frôlant le sol, il était dans le seul endroit éclairé par la lune qui avait enfin finie sa partie de cache cache avec les nuages, Dollz s’approcha et s’agenouilla devant son maitre lui tendant le vase qu’elle avait réussit à récupérer avec son aide. Elle se mit alors à sourire comme à son habitude et alors qu’elle allait parler le maitre brisa le silence avant elle et dit alors:

- tu ne dois pas t’en faire ma vie devait bien s’arrêter un jour, tu es digne de devenir voleuse, tu es mon élève la plus précieuse et je ne regrette pas de t’avoir emmenée, depuis que tu es toute petite ta vie t’attend ici, ta famille vie ici, ta vraie famille celle qui t’a vu venir au monde. Ils avaient peut être leurs raisons de te laisser seule et de ne pas te prendre avec eux alors ne leur en veux pas, je te laisse derrière moi tout ce que je sais mais aussi la fortune qui est tienne, tu peux déjà en bénéficier j’ai tout fait aux yeux de la justice pour que tu puisse y avoir accès des aujourd’hui alors vit ta vie, et fait ce qui te semble être juste, promet moi de rendre se vase à la famille dans laquelle il devrait être… au revoir ma chère fille….

La jeune fille sourit et ne dis aucun mot, la main de son cher maitre tomba au sol et elle lui ferma les yeux et posa un mouchoir blanc sur son visage, elle demanda à tout le monde de s’occuper de ses dernières volontés et partie alors avec le groupe de jeune qu’elle avait formée décidant alors de prendre la relève en vivant comme n’importe qu’elle personne banale le jour mais agissant pour le bien de quelques personnes la nuit…

L’année suivante elle revint alors à la planque où elle avait passé des jours heureux avait son maitre et resta environ une heure à regarder ce canapé qui n’avait pas bouger d’un pousse, elle regarda alors et se mit à sourire en repensant à tout ce qu’avait était sa vie jusqu’à présent, cela faisait 1 an qu’elle n’avait pas commis de vol, elle recherchait autre chose qu’un vase cette fois… Dollz était à la recherche de sa propre route et de son propre futur, elle pensa alors à ce qu’aurait pu devenirs vie si elle n’avait pas rencontrer le maitre dont elle n’avait jamais su le vrai prénom… Elle laissa alors une rose rouge sur la canapé avant de disparaitre comme elle était venue… elle décida alors d’aller s’entrainer avec des riders de haut rang afin de devenir plus forte que jamais afin d’obtenir ce qu’elle recherchait, son entrainement dura alors un an avant de pouvoir commencer enfin sa quête vers son but ultime reste encore à se jour un véritable secret!

Aujourd’hui la jeune fille vend des fleurs dans un petit magasin du centre de Tokyo et le soir elle devient une rideuse sans pitié et manipulatrice. Elle habite dans une charmante demeure dans la baie d’Osaka mais vie aussi dans sa seconde demeure au centre de Tokyo en solitaire. Elle a lâcher le groupe qu’elle avait former afin de pouvoir voler plus ’librement’ et décider elle-même de ce qu’elle allait faire par la suite sans se faire influencer par quelqu’un en particulier. Elle décide maintenant seule de ses plan et à reprit les vols… aussi bien chez des personnes normales que chez des riders pour avoir des pièces en plus dans sa collection… va-t-elle finir par trouver une équipe qui lui conviendrais? Elle n’en sais encore rien elle-même mais une chose est sure mesdames et messieurs les rideurs attention à vos portefeuilles et vos ATS…

Autres choses à savoir: notre jeune protagoniste parle beaucoup pendant le sommeil et rêve parfois du futur, enfin plutôt des choses proches qui peuvent lui arriver, elle ne rêve jamais des autres, une drôle de capacité qu’elle ne comprend pas elle-même d’après son maitre c’est comme cela dans sa famille toute les femmes ont hériter de ce don incompris!


histoire inventée pour un perso
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: rima et ses fanfics et autre    Lun 22 Aoû - 0:01

Une soirée comme les autres et des cris, ceux d’une jeune femme, quelques gouttes de sang tombent à terre, des yeux rouges brillent dans cette nuit noire, le jeune fille que boit le sang se recule alors laissant tomber la femme au sol, celle-ci est paralysée et ne peux plus bouger d’un pouce, les crocs qui étaient entrés en elle l’avait paralysé comme un venin…

C’est la première nuit que je passe ici et j’ai déjà fais une victime de mes crocs, je sais très bien que demain elle ne se souviendra plus de moi et aussi de ce que je lui ai fait mais bon on ne sais jamais, cela me fais un peu peur, je regarde les humains du toit ou je me trouve et me dis qu’il n’y a rien de plus fragile au monde qu’un humain, mais aussi de si fétiche et dénué de sans que de vivre comme eux le font, je me et à sourire voyant une jeune fille mordre le cou de sa copine pour rire, si elle savait la pauvre…

Je n’ai encore jamais eu de maitre mais j’aimerai pourtant en avoir un pour avoir de la nourriture plus facilement car le bon sang se fait rare de nos jours et cela est problématique, de plus je ne peux pas boire le sang d’un homme se serait un poison fatale pour moi. Et je suis encore bien trop jeune pour mourir, mais bon on fais attention et surtout on vie avec, que dire j’ai vécu quelques siècles tout de même je ne suis pas une chauve souris ordinaire mais je sais qu’un jour ma vie prendra fin comme toute existence sur cette planète, j’aimerai vivre pour toujours comme un de mes ancêtres que les humains appellent Dracula! Pour eux c’est une légende mais pour moi c’est plutôt un membre de ma grande famille, mes parents, je ne m’en souviens guère mais ce n’est pas très important après tout… Je me retrouve dans cette ville épuisée car j’ai beaucoup voyagé et j’ai le besoin de me ressourcé car je risque de mourir a tout moment, cela fait une semaine que je suis arrivée ici et je n’ai prit qu’un repas, si je continue je vais mourir, il me faut à manger ou plutôt cette substance que les humains appellent du sang, moi c’est ma nourriture!

Je vois alors une jeune femme marcher dans la rue seule et sans aucune protection au cou, je le suis alors sans faire aucun bruit, celle-ci passe alors dans une ruelle c’est à ce moment la que je l’attrape et la mord dans le cou lui laissant juste la parole…


histoire d'un perso ( la plus courte XD )


chaque poste est un truc différent ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: rima et ses fanfics et autre    Lun 22 Aoû - 0:04

Spoiler:
 
Spoiler:
 
Spoiler:
 
Spoiler:
 
Spoiler:
 
Spoiler:
 
Spoiler:
 
Spoiler:
 

Spoiler:
 


collection de graph by miyo alias Rima ici ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: rima et ses fanfics et autre    

Revenir en haut Aller en bas
 

rima et ses fanfics et autre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [FINI]Oups... Ou comment penser à autre chose ! [PV]
» 01.03/11.C.Utah - Un hangar comme un autre
» Le Chat - Autre
» Une fleur en cache parfois une autre.[RP Clos]
» " - Mis à part ça, tu fais autre chose dans la vie ? "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight RPG :: Avant toute chose... :: Coins créations-